Céramiques

Autodidacte, j’ai découvert la terre sigillée dans un reportage de la revue « Céramique et Verre » consacré au céramiste PIERRE BAYLE. La perfection de ses oeuvres, tant par leurs formes que par l’éclat de sa sigillée, est un moteur constant pour mon travail.

La recherche de terre, la préparation de la sigillée , l’application au pinceau en fines couches superposées posées sur la pièce à la manière d’une laque japonaise, imposent un rythme qui correspond bien à un style de vie qui se veut proche de la nature et tourné vers la quête du beau.

Partir d’un bloc de terre, le modeler, le sculpter et voir sa transformation au fil des éléments, l’eau qui lui donne sa flexibilité,l’air qui le durcit, et le feu qui achève sa transformation finale et définitive sont des moments de pur bonheur.

Toutes mes pièces sont en grès blanc chamotté, montées à la plaque et sont des pièces uniques,
cuisson gaz entre 1080 et 1160°, puis mises en gazette (boîte) hermétique et montées en température à 580° ou 800 °. La sigillée est fabriquée à partir de grès haute température.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *